La réalisation de ces images de laboratoire se base sur des orientations esthétiques  subjectives, conjuguées  à  l'intérêt pour la science et au plaisir de la recherche. De telles images se révèlent souvent insolites et surprenantes, car l'auteur de l'extraordinaire beauté chromatique n'est pas l'homme et les teintes ne proviennent pas de pigments ou autres colorants. La matière première est la lumière naturelle qui irradie de ses qualités propres sur les choses créées.

 

Nous savons bien que quand la lumière traverse des corps transparents, les rayons en ressortent comme ralentis  et subissent une déviation. Si de tels objets sont dirigés de façon oblique, la lumière se réfracte révélant alors le cadeau le plus somptueux: les couleurs de l'arc-en-ciel. On peut approfondir l'étude de ce phénomène en utilisant l'instrumentation pour l'analyse des matériaux en lumière polarisée.

 

Les composants de base sont constitués de menus cristaux naturels, d'éclats de plexiglas, verres à facettes, mica, gélatine... matériaux aptes à supporter la réfraction de la lumière. Les couleurs observées de cette façon peuvent être modifiées selon des critères personnels, en faisant tourner le second filtre polarisant, dit analysateur. Les résultats sont alors transférés sur l'ordinateur. Les technologies digitales maintenant disponibles, permettent l'impression des "files" en haute définition et avec une excellente qualité chromatique.